-  Un patient pas commes les autres (Mahëra) -

NOTHING BUT TROUBLE. :: newport beach, orange county :: balboa peninsula bord de mer
Friedrich KönsburgTO BUY THE TRUTH AND SELL A LIE.
TO BUY THE TRUTH AND SELL A LIE.
avatar
infos générales
messages :  12 dollars ($) :  66
name :  Krüger
multinicks :  Aucun
faceclaim :  Luke Evans (Morphine)
 

age :  (35 ans) Fünfunddreißig langer Winter ist seit der Geburt vergangen !
career :  Kronprinz der Könsburg-Dynastie und Prätendent auf den deutschen Thron.
civil status :  Célibataire
family's influence :  ♕♕♕♕
fiche de liens :   ★★★
plus de détails
- http://nothingbuttrouble.forumactif.com/t808-hohenzollern-friedr

autres infos
relationships:
availability:
(#) Un patient pas commes les autres (Mahëra) { Mer 8 Aoû - 19:48 }


Un patient pas comme les autres !Friedrich Könsburg Feat Mahëra WayneAprès une journée bien remplie, le soir même je décide d'accepter une invitation pour être présent à une soirée mondaine. La soirée avait pour but d'apporter des fonds pour financer des projets écologiques en Europe, mais bien entendu c'était sans compter les gens qui pourchasser ma famille et moi-même depuis des décennies. Pendant mon discourt devant l'assembler, plusieurs personnes sont entré dans la pièce criant que s'était la honte d'inviter des colabo fessant références a mon arrière grand-père durant les années 39-45 et un pays qui n'est pas écologique porter se discourt. Très vite mes gardes du corps réussit à les faire sortir de la pièce et je pus donc rapidement reprendre mon discourt ou je l'avais laissé, j'avais l'habitude de ces gens qui déteste ma famille et moi-même c'est pourquoi je pus reprendre mon discours comme si rien ne c'était passer, mais au fond de moi je pensais quand arrivant discrètement aux États-Unis j'allais pouvoir me débarrasser de ces types mais ont dirait bien que leur réseau d'information ont réussi à me retrouver pour me poursuivre.

Après avoir passé plusieurs heures à discuter avec des personnes et représenté ma famille pour la défense de l'environnement, je quitte la soirée escorter par mes gardes du corps pour monter a bord de ma voiture et me rendre à une autre soirée qui se dérouler chez un homme d'affaires allemand. En arrivant devant le domicile de mon compatriote et en sortant de mon véhicule je fus soudainement attaqué par plusieurs hommes, le premier furent arrêter devant moi par mes gardes du corps, un deuxième à lui aussi été arrêter de justesse mais le troisième arriva juste derrière moi pour me planter un petit couteau dans mon épaule droite. Je réussis tout de même à me retourner sur moi-même et lui donner un coup de pied au niveau de ces jambes pour le déstabiliser et lui mettre un coup-de-poing avec mon bras gauche encore valide pour le mettre à terre, ce qui a permis à mes gardes du corps de le saisir. En attendant le bruit dehors, l'Allemand qui m'avait invité sorti de chez lui avec quelques amis à lui et me proposa d'appeler une ambulance mais je refusèrent poliment. Je refusais que ma famille soit encore entachée par des évènements de ce type et ça ne ferait que rendre encore plus connu ce mouvement qui nous harcèle depuis des années.

Mais cette fois, nous n'avions pas appelé la police pour remettre mes agresseurs à la justice. Un de mes gardes du corps prit son téléphone puis une dizaine de minutes plus tard une voiture noire arriva et des hommes vêtus tout en noir pris mes trois agresseurs pour les emmener dans leurs voitures avant de disparaître aussi vite qu'ils sont arrivés. Bien que cette méthode ne soit pas très légale, contrairement à mon père qui est toujours resté dans le cadre légal quand on l'agresser par le passé il rendait toujours ces agresseurs à la justice. Moi je ne pas compter me faire agresser toute ma vie sans rien ne faire, quitte à sortir du cadre de la justice et utiliser des méthodes plus dures comme par exemple la torture pour avoir des renseignements. Je fis amener rapidement à l'intérieur de ma voiture et mes gardes du corps me ramenèrent rapidement à mon hôtel pour s'occuper de ma blessure, à mon arrivée dans mon appartement au dernier étage de l'hôtel je m'installai délicatement sur le canapé en attendent une infirmière que mes hommes ont appelée pour s'occuper de ma blessure en toute discrétion. Plusieurs de mes hommes parcourent l'hôtel pour sécuriser les lieux et cinq hommes restèrent à l'intérieur et à l'entrer de mon appartement pour me surveiller, en attendent je ne pouvais nullement bouger, j'avais laissé le couteau encore planter dans mon épaulé pour éviter d'aggraver la blessure et éviter que le saignement ne soit que plus important. Je réussis tout de même à couper mon t-shirt avec une paire de ciseaux laissant à la vue de tous mes tatouages.




Wir können es nie vorhersagen. Weder wie sich die Dinge entwickeln werden, noch
Warum nehmen einfache Dinge plötzlich wahnsinnige Ausmaße an !

Blason:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mahëra WayneLIGHT OF MY LIFE, FIRE IN MY LOINS.
LIGHT OF MY LIFE, FIRE IN MY LOINS.
avatar
infos générales
messages :  73 dollars ($) :  152
name :  soya
multinicks :  just me
faceclaim :  phoebe tonkin
 

age :  il y a 25 année que je suis née. oui oui j’ai été mise au monde pour tous vous embêter naaaah !
career :  infirmière libérale
civil status :  célibataire et pas célibataire, it’s complicated you know.
family's influence :  ♕♕♕
fiche de liens :   ★★★
plus de détails
-
(#) Re: Un patient pas commes les autres (Mahëra) { Lun 13 Aoû - 1:06 }
 

Un patient pas comme les autres !Friedrich Könsburg Feat Mahëra WayneJe m’étais réveillé avec de fortes douleurs de courbatures niveau des bras et du ventre mais aussi au visage. Hier matin, avec wayan nous avions décidé de faire un combat de boxe. Peut-être un moyen d’extérioriser notre colère. Wayan n’y était pas allé de main morte et on aurait dit même qu’il prenait du plaisir. Je l’avais vraiment blessé, et lui proposer ce combat était une idée de ma part pour qu’il puisse se défouler sur moi. Pour qu’il puisse me pardonner un jour afin qu’on puisse retrouver notre vie d’avant. Je l’espérais fortement. Du plus profond de mon cœur. Sans lui je n’étais rien. Heureusement, ma fille était là… Rapidement préparé, je sortis de ma chambre d’hôtel puis de l’établissement afin d’aller m’acheter un petit déjeuner à la boulangerie du coin. Un café, et un croissant. Aujourd’hui j’avais envie de passé la journée avec Lylianna. Ne pas l’avoir à mes côtés m’était difficile mais je n’avais pas le choix. Il fallait qu’elle reste chez sa copine en attendant que je reprenne le travail et que je trouve un appartement. D’ailleurs c’était ça que je devais faire : me rendre à nouveau disponible en tant qu’infirmière sur mon site internet.

La journée passée avec elle était super. Ça lui a fait plaisir et à moi aussi. Nous sommes partis faire un peu de shopping entre fille et avons grignoté une glace à l’italienne avant de rentrer à nouveau. « Tu restes sage d’accord ma puce ? Je trouverais bientôt un appartement, rien que pour nous deux » je lui embrassai la joue. « et papa ? est-ce qu’il habitera avec nous ? il me manque … » je lui souris «  je sais ma chérie … tu le verras bientôt t’en fais pas ». Elle avait le droit de voir son père. Même si les choses n’allaient pas entre nous, c’était son droit. J’envoyais un message à Wayan « Je t’amène Lyliana demain … » et pris le chemin de l’hôtel.  Une envie de bain me traversa l’esprit alors je ne perdis pas de temps à faire couler l’eau chaude le temps de me déshabiller. A peine entrer dans la baignoire, j’entendis mon téléphone sonner. Oh merde, fais chier ! Je sors et cours prendre mon téléphone. C’était peut-être Wayan qui voulait avoir plus d’informations pour demain ? Faux, il s’agissait d’un numéro que je ne connaissais pas. « Oui Allo ? » C’était un homme qui avait besoin d’une infirmière. Il m’avait rapidement expliqué la situation. Un sois-disant prince avait reçu un coup de couteau sur l’épaule suite à une bagarre. « J’arrive tout de suite, en attendant allongez le et surtout n’essayez pas de retirer le couteau ! ». Un jean, un T-shirt et me voilà sortis avec tout mon matériel sur le dos… Une demi-heure plus tard, je me retrouvais devant l’hôtel en question. Plusieurs genres d’agent de sécurité se trouvaient dans l’hôtel. Il s’agissait en fait vraiment d’une personne importante.  «Je cherche l’homme qui s’est blessé » m’adressais-je à l’un d’entre eux. « Suivez-moi ». Je le suivi jusque la chambre du concerné. Un homme plus qu’ordinaire se trouvait sur le canapé d’une chambre d’hôtel des plus luxueuses. Rien à voir avec mon 3 mètre carré. Heureusement cet homme était conscient. « Bonsoir, je suis mahëra, infirmière, je vais m’occuper de vous. » Je m’approchais un peu plus pour voir l’étendue des dégâts. « Qu’est-ce qui vous êtes arrivé  » Une infirmière devait toujours faire la discussion avec son patient pour qu’il pense le plus possible à autre chose. En même temps je sortais et préparer tout mon matériel sur la table basse.






❝ 'til we got nothing to lose ❞
trying just to figure it out. Go on and let your gun burst. Living on the outskirts, trying just to figure it out. Talking like a deadbeat, I just wanted you to see. Everything that I could see. Walking in the night sky, I'm always on your side. You are really saving me.
Revenir en haut Aller en bas
 
- Un patient pas commes les autres (Mahëra) -
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOTHING BUT TROUBLE. :: newport beach, orange county :: balboa peninsula bord de mer-
Sauter vers: