-  Wayan | Strong in business, weak in love. -

NOTHING BUT TROUBLE. :: newport beach, orange county :: newport shore quartier animé
Amber StewartBREATHING IN THE COLDEST LIES.
BREATHING IN THE COLDEST LIES.
avatar
infos générales
messages :  29 dollars ($) :  95
name :  titekaori/maureen
multinicks :  Amelia Elder (Zoey Deutch)
faceclaim :  Jessica Alba. (c)daelling (avatar)
 

age :  37 années de vie solitaire, riche en échecs autant que de réussites. (28/04/81)
career :  PDG d'une entreprise de publicité/marketing.
civil status :  Célibataire. Son coeur se meurt de n'avoir personne à aimer au quotidien.
family's influence :  ♕♕♕♕ Les affaires marchent bien. Les finances ne sont plus un problème, comme il fut un temps.
address :  #263, Balboa Peninsula. Un loft entièrement rénonvé et décoré à son goût où elle se sent bien, mais terriblement seule.
fiche de liens :   ★★★
plus de détails
-
(#) Wayan | Strong in business, weak in love. { Ven 27 Juil - 1:19 }

La soirée était belle. Peut-être même plus encore que la première que nous avions partagée quelques nuits auparavant. D’un commun accord, Wayan et moi quittions le restaurant quatre étoiles où nous avions encore longuement appris à nous découvrir, en quête de rejoindre notre prochaine destination : la fête foraine. Il y avait bien des années que je n’avais plus été trainer de ce côté là de la ville. Il y avait également bien des années que je ne m’étais plus sentie aussi bien en compagnie d’un homme. Wayan, c’était le destin qui me l’envoyait. Littéralement. L’une de mes employées partait en congé maternité pour plusieurs mois, et l’entreprise ne pouvait pas se passer dans son effectif de ce que j’appelais - affectueusement, une fourmille. Je recherchais donc, par conséquent, très activement une personne de compétence pour la remplacer dès les plus brefs délais. Les entretiens s’enchaînaient en dehors des réunions de travail quotidienne, ainsi que les autres tâches qui incombe d’une PDG dévouée. Je recevais des profils différents, ne correspondant pour la plupart absolument pas à mes exigences professionnelles. Comme ce fut le cas de ce jeune homme de dix ans mon cadet. Il avait les atouts d’un grand séducteur, mais certainement pas ceux d’une grand publicitaire. Je me vis donc dans l’obligation de rejeter sa candidature, courtoisement, avant de le remercier de l’intérêt qu’il avait porté à l’annonce. C’est presque sur le pas de la porte de mon bureau qu’il me pria toutefois d’accepter un rendez-vous bien plus personnel, en tête-à-tête. Sur l’instant, je reconnais volontiers avoir été en proie à une certaine hésitation quant à y répondre favorablement. Il avait tout les atouts pour me captiver, me capturer le coeur si l’envie lui prenait, cela était indéniable mais… Une partie de moi se voulait vigilante à son encontre. J’avais assez souffert en amour durant toute ma vie. Je ne tenais par conséquent pas véritablement à recommencer tout à zéro pour les beaux yeux de ce jeune homme. Qu’est-ce qui me convaincu ?  Son sourire dans un premier temps, puis cette petite voix qui m’encourageait à taire mes réticences pour croquer la vie à pleine dent. Je me rappelais d’ailleurs cet adage qui disait que l’on avait rien sans rien alors… le sourire charmant aux lèvres, j’acceptais de le voir une première fois, lui stipulant cependant qu’il ne passerait rien de particulier entre nous. Une parole qu’il ne remit pas en cause, et respecta même au cours du précédent rendez-vous. Cette nuit, rien n’était encore actée. Le feeling qui nous rapprochait allait soigneusement prendre la décision pour nous. Mais pour l’heure, il n’était pas question de s’abandonner à une quelconque débauche dans un hôtel ou même chez l’un de nous. La fête foraine nous attendait, et je trépignais d’impatience de découvrir si elle était toujours comme dans mes lointains souvenirs. Tendant mes clefs au voiturier du restaurant, je demandais à mon rendez-vous, charmante autant que sincère. « Alors, comment as-tu trouvé ce dîner ? » Je connaissais rapidement la situation financière du jeune homme qui m’accompagnait, bien moins aisée que la mienne. Je ne doutais donc pas qu’il n’ait peut-être pas - ou plus, l’habitude de fréquenter ce genre de lieu. Je tenais de ce fait à savoir s’il avait tout comme moi apprécié le moment, ou si au contraire il aurait préféré que nous allions dans un restaurant moins guindé, comme la dernière fois.

Tenue d'Amber

@Wayan Prescott

HRP:
 


U.C
Revenir en haut Aller en bas
Wayan PrescottLIGHT OF MY LIFE, FIRE IN MY LOINS.
LIGHT OF MY LIFE, FIRE IN MY LOINS.
avatar
infos générales
messages :  54 dollars ($) :  183
name :  Twixies
multinicks :  //
faceclaim :  Tobias sorensen (bazzart)
 Tobyy ♥

age :  27 ans
career :  Ancien interne en chirurgie traumato. Aujourd'hui chômeur
civil status :  Célibataire
family's influence :  ♕
address :  petit loft Newport Beach
fiche de liens :   ★★★
plus de détails
-
(#) Re: Wayan | Strong in business, weak in love. { Mer 8 Aoû - 23:19 }

J’avais tout pour réussir. Une carrière qui allait me rendre riche, une famille unie, une fiancée qui me rendait heureux chaque jour et une petite fille adorable qui me comblait de bonheur. Nul n’aurait pu croire qu’aujourd’hui je me retrouvais presque à la rue à draguer une femme uniquement pour son argent. Il n’avait suffi que d’un entretien d’embauche pour décrocher non pas un emploi, mais un gros portefeuille. De prime à bord, je n’avais nullement l’intention de me servir de cette femme. L’idée m’est venue sur le coup, au moment de partir. Un rendez-vous ! L’invitation avait surgie de façon non réfléchie. Si je n’étais pas le type d’homme recherché par l’agence, peut-être étais-je le type d’homme recherché par cette blonde de dix ans mon ainée. Un cœur facile à voler. Un cœur facile à manipuler et tous mes soucis financiers pourraient se régler aussi facilement que lorsque je lui volerai  un baiser lors de notre rencard. Traitez-moi de menteur et de manipulateur, je ne pourrais vous contredire, mais pour ma défense j’étais vraiment dans la merde. Le fil de ma vie me glissait entre les doigts sans que je ne puisse le rattraper. Tout s’écroulait autour de moi et Amber représentait une attache sur laquelle se reposer.

« Je te promet que j’étais le meilleur à la pêche au canard ! » des éclats de rires. Cette soirée en était remplie Je n’avais même pas besoin de me forcer à être agréable avec elle. Sa douceur et sa gentillesse me libérait de ma mauvaise humeur permanente. « Tu sais quoi ? Je vais te le prouver » Terminant mon vin rouge, je l’invitai à me suivre hors de ce restaurant hors de prix. C’est ainsi qu’on se retrouva dans un endroit bien plus modeste : la fête foraine. Ce lieu, que j’affectionnais particulièrement, me rappelait des souvenirs d’enfance, mais également des souvenirs plus récents. Je me revoyais accompagner ma petite fille dans les attractions avec Mahëra. Je me revoyais manger des barba papa aussi grande que la tête de ma princesse. Des souvenirs si proches qui me paraissaient pourtant si lointains. Perdu dans mes pensées, je n’avais pas entendu la question d’Amber et ce n’est qu’après lui avoir demandé de répéter que je lui répondis avec un sourire à tomber par terre « Bien meilleur que lorsque je cuisine. Si un jour je t’invite à goûter à l’une de mes préparations, surtout refuse ! Tu n’y survivrais pas ! » riais-je tout en marchant entre ces attractions lumineuses. « Plus sérieusement, j’ai énormément apprécié ce repas. Merci … Mais ce que j’ai apprécié d’avantage, c’est d’apprendre à te connaître. J’ai aimé ce que j’ai entendu ce soir et je suis curieux d’en savoir encore plus sur toi » J’avais peut-être dix ans en moins qu’elle, malgré tout j’avais pas mal d’expérience en ce qui concerne les couples. J’avais appris qu’une femme aimait voir qu’on s’intéressait à elle, alors même si je me fichais légèrement de connaître sa vie, je faisais comme si. Menteur et manipulateur, vous vous souvenez ? « Mais après un restaurant pareil, je me rends compte que tu as dû faire des efforts pour apprécier notre premier rendez-vous dans ce resto plus que modeste … » Si elle était habituée à fréquenter des établissements riches et luxueux, c’était loin d’être mon cas. Mais avec un peu de chance, si ça collait bien entre la blonde et moi, ça allait devenir habituel. « Ah, voilà la pêche aux canards. Si Madame doute de mon talent … » Je demandais deux cannes à pêche au forain et en tendis une à Amber « Que le meilleur gagne » Je lui fis un petit clin d’œil, le sourire toujours aux lèvres. Si cet endroit n’était pas des plus romantiques et si ce jeu était ringard, au moins je lui montrais que je savais plaisanter. De plus, la faire sortir de son boulot et de sa vie de riche pourrait peut-être lui faire du bien. Un petit retour en enfance le temps d’une soirée ne pouvait tuer personne après tout.




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
- Wayan | Strong in business, weak in love. -
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOTHING BUT TROUBLE. :: newport beach, orange county :: newport shore quartier animé-
Sauter vers: