-  scary love (dunley) -

NOTHING BUT TROUBLE. :: benefit of the doubt :: Archives NBT :: jouer en rp rps, events
InvitéInvité
avatar
infos générales
plus de détails
-
(#) scary love (dunley) { Sam 30 Juin - 16:23 }
- shame on me, you fooled me twice
that's not my bitch, she's not my girl, she's not my babe
-

À la lueur matinale recrudescente, les ombres éthérées cèdent la place à l'astre luxuriant. Sans trop savoir ni comment, ni pourquoi, la gamine a oublié la nuit précédente de fermer les volets. Ce faisant, une douce brûlure incandescente commence peu à peu à lui chatouiller la nuque. À la manière d'un félin paresseux, l'enfant tempête s'extirpe avec peine de ses draps à présent refroidis. Les muscles se délient toutefois au gré de ses mouvements visant à défroisser cette carcasse encore anesthésiée par cet interlude ensommeillé. Lorsque ses obsidiennes mordorées viennent à poindre sous l'amas formé par sa crinière entremêlée, Riley perçoit instantanément l'absence d'un être cher à ses côtés. Duncan l'a apparemment précédé, abolissant ainsi tout un rituel matinal savamment orchestré depuis des années. Au plus profond de son être, un doute survient ; une mauvaise nuit pour sa moitié ? Or, cette question est rapidement ensevelie sans impunité sous la paresse légendaire de la môme qui se fait violence pour sortir hors du lit conjugal. Ce n'est que lorsqu'un doux parfum de café s'intronise dans son champ olfactif, qu'elle se décide finalement à s'extirper de l'enchevêtrement de tissus froissés, pour de bon, cette fois-ci. Étirant une dernière fois ses membres, elle sort de son antre avec l'intention ferme de retrouver cette divinité à l'origine de cette ode caféinée. Au fil de ses déambulations dans le foyer qu'elle partage désormais avec le jeune homme, Riley s'étonne de divaguer au son d'une mélopée plutôt bien édulcorée. Pour celle qui se disait anti-mièvrerie, la roue a définitivement tourné. Dès lors qu'une photo du couple apparaît dans son champ de vision, voilà qu'elle se surprend désormais à rêver d'un cliché accompagné d'enfants ou d'un animal de compagnie faisant office de premier poupon. Quand une sonorité similaire au prénom de l'adonis plane dans l'air, elle doit désormais se mordre la langue afin de ne pas abreuver ses interlocuteurs d'une joute verbale visant à chanter les louanges de son compagnon. La turbulente princesse oscille désormais au rythme du diapason de son myocarde soigneusement apprivoisé par le Myers. Peinant ainsi à se sortir de ses doux rêves emmiellés, elle débouche finalement dans l'alcôve où se trouve leur cuisine ainsi que l'éphèbe blond. Comme perdu dans ses pensées et trop occupé à s'affairer face à l'îlot central, le Myers semble déconnecté de l'univers qui tourbillonne autour de lui. Ce qui laisse l'occasion à la jeune femme de venir passer ses bras autour de sa taille. Les paumes tendrement apposées contre l'abdomen du jeune homme, elle vient à parfaire cette étreinte en calant sa joue contre l'omoplate du garçon. Dans cette bulle qui n'appartient qu'à eux, Riley pourrait indéfiniment s'y appesantir. Au rythme des respirations de son amant, la brune déplace ses doigts déployés, en une caresse alanguie. Son univers subsiste désormais entre ses bras, et de ses lèvres encore gonflées par le sommeil, elle couche un tendre baiser sur l'épaule de celui qu'elle considère comme étant son ancre sur cette terre de poussière. Tu as passé une mauvaise nuit ? souffle-t-elle finalement d'une voix où plane les relents d'un assoupissement profond. D'habitude, tu ne te réveilles jamais aussi tôt ou seulement pour bosser. Or, en ce jour de congé, le couple avait décidé la vieille de justement commencer à établir une liste d'invités pour leurs futures noces. Oh, c'est sûrement parce que j'ai décidé cette nuit d'empiéter de ton côté du lit comme une sangsue. Désolée à propos de ça, mon ange ! Son timbre de voix contredit néanmoins totalement ses piètres excuses. Un rictus amusé étire sa bouche, et ses mots sont englués d'une bonne dose de taquinerie propre à sa propriétaire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Duncan Myersadministrateur - kisses burn like fire
administrateur - kisses burn like fire
avatar
infos générales
messages :  515 dollars ($) :  618
name :  DÆLLING,coralie.
faceclaim :  ucey.
age :  trente cinq années, envolées. Prise dans les griffes du temps, qui s'écoule tel le terrible sablier de la vie.
career :  belle sensation que de tout envoyer valser , quand on a la satisfaction d'être nouveau riche.
civil status :  coeur aussi vide et lasse qu'une coquille vide. Piétiné et massacré il y a bien des années. Confiance inexistante envers l'amour dorénavant, puisque sa chère et tendre à fuit..
family's influence :  ♕♕♕♕
fiche de liens :   ★★★
plus de détails
- http://nothingbuttrouble.forumactif.com/t102-too-dead-to-die-dun

autres infos
relationships:
availability: (2/3) rps libre.
(#) Re: scary love (dunley) { Mar 3 Juil - 18:14 }
- shame on me, you fooled me twice
that's not my bitch, she's not my girl, she's not my babe
-

Nuit embaumé par les mélodrames, les tourments d'un passé qu'il aurait aimé enterré comme la hache de guerre au fin fond de ses nombreuses épopées lointaines. Des rêves troublant ainsi une nuit réparatrice, mais qui n'avait eu vent depuis quelques temps déjà. Cela remontait à quoi ? Cinq mois ? Oui, tout au plus, qu'il n'avait pas ainsi, fait de pareil cauchemar. Amateur du matelas tel qu'il aurait pu en devenir le créateur, il aime être le dernier, quitte à être tiré du lit par les pieds, tel le gosse mal éduqué qui pouvait ainsi, être endormi jusqu'au midi passé. Mais mauvaise pioche, sa princesse était tout aussi semblable. Dur était les matins où il fallait se lever, autant l'un que pour l'autre. Et surtout, ils ne pouvaient pas vraiment compter sur l'un et l'autre pour s'éveiller, puisque le second serait forcément à éteindre le bruit assourdissant du réveil pour replonger dans les rêves, se lovant contre l'autre sans remord. Mais pas cette fois. Les globilles grandes ouvertes dés trois heures et quart du matin. A tourner, retourner, et encore se retourner dans tous les sens, contemplant la maigre vue de la fenêtre laissée ouverte par la dame de la demeure. Rare sont les fois ou il souhaite que la journée vienne vite, que la nuit passe pour entamer une journée et repousser violemment des bras ces nuits compliquées. Il dormi quand même un peu, histoire de poser ses yeux fatigués par la journée de travail. Mais juste histoire de. Il s'éveilla finalement tôt, son ventre criant vite famine puisqu'il n'avait que cela à songer.

Le bellâtre s'extirpa donc des draps, observant cependant un bon moment sa douce, étant encore dans la fabule la plus totale la concernant. Il avait une chance incroyable de l'avoir, il ne savait que trop. Ses amis n'avaient eu cessent de lui répété mais il en avait nul besoin. Il suffisait de poser son regard sur elle, pour comprendre. Il décida donc de préparer le déjeuner, au moins pour une fois, il pouvait le faire même si très vite, Riley se rendrait compte que quelque chose clochait. Oui, c'était plutôt dans le sens inverse, plutôt elle qui faisait ce genre de chose, lui...et bien lui il mettait le cul sur la chaise et appréciait juste la chance qu'il avait d'avoir un amour de future femme. Organe qui se met à accélérer en songeant à la chose, un petit sourire qui naît au coin de sa bouche. Oui, il serait bientôt marié, avec elle. Avec son aimée. Il regrettait juste une chose : pas pouvoir lui offrir le plus grand et beau mariage de la planète, avec sa pension de militaire et son job de paysagiste, il gagnait guère, mais assez pour vivre quand même ici. Ils vivaient dans la classe moyenne, voir basse des mois. Mais ils étaient heureux, n'était-ce pas le plus important ?

Le voilà donc, préparant pancakes industriels et café bien sombre comme ils l'aiment, avant de voir arriver son petit bijou, toute embué par le sommeil. Un petit frémissement le parcours en sentant son visage et le piquant des cheveux sur sa peau, le titillant à lui en faire rire. Il la laisse faire, avant de finalement pivoter pour l'enlacer brièvement et poser un baiser sur son front chaud.
« Bien vu, cela faisait longtemps que j'avais pas fais de cauchemars, c'est tombé cette nuit.» Marmonne le bellâtre tout en servant un café à la belle, lui posant ainsi la tasse et une assiette toute chaude de pancakes avec un léger filet de sirop d'érable.
«Tien, j'espère que tu as faim. Non clairement, je serais pas réveillé si c'était le cas, croit moi » Ajoute-t-il en souriant finement. Oui, un couple de marmotte. Il n'y avait pas d'autres adjectifs qui leurs convenaient le mieux.
« C'est pas une nouveauté ça, trésor. Tu empiète constamment sur mon espace vital au lit, alors bon, j'ai pris l'habitude » Petit moquerie histoire de bien démarrer la journée, qui n'allait pas être comme toute les autres. Mais ça, ils ne le savaient pas encore.
« Faut que je passe à la banque ce matin, après tu veux qu'on aille manger quelque part pour faire cette liste ? Vue qu'on a pas trop fait de sortie ce mois, on aurait pu aller déjeuner à la Péninsule ? » Propose Duncan, qui avait envie de prendre un peu l'air et rien de tel que l'océan pour cela. Et surtout prendre l'air. Il n'avait pas envie d'être cloîtré ici, pas avec ce temps dehors.  
Revenir en haut Aller en bas
 
- scary love (dunley) -
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOTHING BUT TROUBLE. :: benefit of the doubt :: Archives NBT :: jouer en rp rps, events-
Sauter vers: